batw.jpg
En mai 2001, j'ai créé Mangaverse. J'étais à l'époque salariée depuis quelques années et dire que je ne m'épanouissais pas trop dans mon travail est un doux euphémisme. J'avais besoin de quelque chose pour me faire tenir moralement à flot, me donner la possibilité de m'investir dans quelque chose qui me parlait. Sans compter que, n'ayant pas trop l'habitude d'exprimer ouvertement mon avis, je me disais que prendre la peine de l'écrire, de mettre des mots dessus et de balancer tout ça sur le net, cela pouvait m'aider à avancer.
Je n'ai pas été déçue. L'expérience a été étonnante, imprévue, enrichissante au possible, pleine de jolies rencontres, de belles découvertes, poussant constamment à la réflexion tant sur le fond que sur la forme. Tout est allé beaucoup, beaucoup plus loin que tout ce que je pouvais imaginer. Mangaverse fait depuis partie de chaque instant de ma vie (ça peut paraître exagérer dit comme ça mais... non).
Mais voilà, douze ans après, j'ai évidemment changé. Changé de travail, évolué dans ma mentalité, mes centres d'intérêt. Et ne nous le cachons pas, j'ai même vieilli...

Stop, stop, stop... Je vous vois venir, vous vous dites "voilà, elle va ENCORE nous refaire le coup de "je vais fermer le site"" (oui, il paraît que je radote... La vieillesse...). Je ne peux pas complètement nier que l'idée de ce billet est parti de là, mes followers sur FB ont pu le voir. Néanmoins c'est plus complexe que ça...
Depuis quelques mois déjà, je suis très insatisfaite de ce que je fais sur le site. Je manque cruellement de temps, déjà, et j'espère un peu que ça ne va pas changer, puisque ça veut dire que j'ai du boulot. Et puis, c'est vrai, j'en ai un peu marre. Marre de devoir grignoter du temps par ci par là pour ces plannings, pour ces mises à jour hebdomadaires obligatoires - un planning pas à jour, ça ne sert à rien - qui me bouffent quand même pas mal d'énergie pour tenir la cadence (surtout que c'est particulièrement rébarbatif). Je me prends déjà le chou côté pro pour réussir à faire tenir tout ce que j'ai à faire dans un planning qui me laisse le temps de manger et dormir, je ne peux plus jouer à ça aussi pour le site.

De plus, je suis HYPER frustrée de ne pas pouvoir travailler sur ce qui compte le plus pour moi, à savoir le contenu, les chroniques, même si ce n'est pas ce qui fait venir le plus de visiteurs (même si la fréquentation du site n'est heureusement pas mon moteur sinon on serait mal...). Pouvoir prendre le temps et le plaisir de me poser avec un bouquin, une BD, un comic, un manga, lire, apprécier, réfléchir, écrire si jamais, partager. Un truc simple, brut, sans prétention, sans fioriture. Un truc peut-être très égoïste ou nombriliste en soi, une manière de gueuler "coucou j'existe" comme si son avis sur un bouquin, un film avait un quelconque intérêt. Mais bon, c'est un peu ça le net...
Mais non, là je me prends juste le chou pour trouver une heure ou deux (ou cinq, selon les semaines) pour le planning français de la semaine, sans parler du japonais, éternel recommencement genre mythe de Sisyphe. Même pas le temps de mettre à jour les prochaines sorties, les nouveaux titres annoncés. Dont je dois reconnaître que je me fous pas mal désormais. C'est aussi ça le souci. M'intéresser à ce qui n'est pas encore sorti, je ne peux plus, ça m'indiffère au plus haut point. Je m'y intéresserai quand le jour de la sortie sera venu et qu'il y aura du concret à regarder. L'horizon est trop vaste pour que je garde l'œil rivé dans la lunette à fixer un petit point dans le futur en loupant tout le reste.

Bon et tout ça pour quoi ? Je ne sais pas exactement. En 2003, j'avais déjà bouleversé le site, pareil en 2009. Peut-être 2013 verra-t-elle également un gros changement... Un gros changement qui ne verrait rester que la partie chroniques, avec en archives les bilans manga, tout en gardant le live (le forum n'est pas concerné, il est totalement indépendant). Plus de plannings, plus de couvertures, plus de mangaka.
Plus de visiteurs ? Peut-être aussi, vu les réponses que j'ai pu lire sur FB :) Juste du texte (et quelques images quand même, on n'est pas des sauvages du verbe). Des chroniques mangas, ou autres BD/livres/films, des humeurs, des infos commentées si besoin est. Un truc multiple sans définition précise, sans limite imposée. Un blog façon webzine perso (certains n'aiment pas les blogs mais en terme de simplicité de mise en ligne, on ne fait pas mieux et si on veut pouvoir se concentrer sur le fond, la forme doit être simple et efficace).

Bon, dit comme ça, on a l'impression que j'essaie de réinventer l'eau tiède, un truc qui existe déjà par millions sur le net. Tout à fait. Mais c'est bien déjà le cas de Mangaverse, non ? Ce qui compte, c'est son contenu, pas l'étiquette qu'on lui donne, la case dans laquelle on le range. Après tout, je me dis que ce qui fait qu'on continue de rester fidèle à un site quel qu'il soit, ce n'est pas sa forme, s'il est super original, mais ce qu'il a à dire.
La question sera alors : est-ce que moi, j'ai encore quelque chose à dire ? Ou est-ce que le fait d'abandonner la forme actuelle de Mangaverse, qui est fondamentalement la même depuis 12 ans, révélera juste un gros vide ? Si je n'ai plus les rubriques purement factuelles comme les plannings ou les couvertures sur lesquelles m'appuyer, l'écrit suffira-t-il à faire exister le site ? Suis-je arrivée à la limite du site sous sa forme actuelle ou à ma propre limite ? Papaye ou mangue ?

Bien évidemment, votre avis sur la question me serait fort utile : un site, c'est un webmaster et des visiteurs.