Après nous avoir entraînés à la poursuite de la pierre philosophale puis s'être frottée au folklore chinois, Hiromu Arakawa nous revient, toujours chez Kurokawa, avec une série totalement différente : Silver Spoon ou "Comment survivre dans un lycée agricole quand on n'y connaît rien et qu'on veut quand même être le meilleur".

Silver Spoon volume 1Yûgo Hachiken a tout du lycéen manga classique : uniforme, lunettes, expérience de vie proche du néant, assidu des cours du soir et du bachotage, un bon gros No Life comme on en croise régulièrement au fil des séries. Issu d'un collège coté, rien ne le destinait à atterrir dans un lycée agricole d'Hokkaïdo fréquenté uniquement par des enfants d'agriculteurs promis à suivre les traces familiales. Lui n'a jamais vu une vache de sa vie et sa seule rencontre animale doit se résumer au poisson grillé dans son assiette. Son arrivée s'apparente alors plus à une fuite et à un espoir de facilité : tous ces bouseux doivent à peine savoir lire et écrire, il va être le meilleur de sa promo sans avoir besoin de forcer.
Sauf que sa rencontre avec le monde agricole va évidemment être un peu plus corsée qu'il ne l'avait imaginé, lui plongé dans ses bouquins depuis toujours devant d'un coup sortir sa tête de son nid douillet, genre à 4h du mat' pour nettoyer du crottin de cheval... Bienvenue à la campagne !

Issue d'une famille d'agriculteurs d'Hokkaïdo, Hiromu Arakawa n'a donc pas eu à chercher bien loin l'inspiration de sa dernière série en cours. On aurait pu craindre que son personnage principal ne soit guère attachant, du genre grosse tête méprisante et hautaine à qui quelques coups de pieds au derrière seraient nécessaires pour le faire redescendre de son piédestal, ce n'est heureusement pas le cas. D'une part parce que le gamin se révèle rapidement plutôt ouvert, ensuite parce que son premier coup de pied au derrière, il le prend dès la première page, coursant un veau échappé à peu près aussi paumé que lui au milieu de la cambrousse où foisonnent des pancartes "attention, ours méchants".
Inutile de préciser que notre binoclard citadin n'en mène rapidement pas large, largué au milieu des futurs exploitants agricoles maniant le tracteur et les catalogues de vaches laitières depuis leur premier biberon, pratiquant un langage de spécialistes dont il ne comprend pas la moitié des mots. Lui n'a aucun rêve, aucun avenir déjà écrit, aucun but à atteindre et sa découverte de son nouvel univers est aussi hilarante que bourrée de tendresse.

On accompagne sans s'ennuyer ce candide dans sa quête initiatique qui nous change agréablement des shônen fantastiques ou épiques, où actes de bravoure jouent à chaque page dans la démesure là où ses journées ne sont que successions de corvées plus ou moins salissantes face à des bestiaux qui le terrorisent régulièrement, à moins qu'ils ne lui mâchouillent la tête ou les doigts (ou autre chose comme nous le signale une petite histoire sous la jaquette réversible). Très vite, notre brave ingénu se retrouve intégré dans une petite équipe aussi attachante que drôle, chacun ayant ses points forts et ses faiblesses, son histoire familiale et ses rêves. Pas de doute qu'au milieu d'eux, Yûko va parvenir petit à petit à trouver sa voie, entre découverte des réalités pas toujours drôles de ce monde à part et petites victoires d'un quotidien aussi épuisant que riche.

Voilà en tout cas un premier tome qui nous met d'office dans l'ambiance, maniant un humour dévastateur, une tendresse infinie pour ces personnages, nous plongeant dans un univers rarement mis en scène, a priori pas bien excitant mais en fait prometteur côté situations décalées, touchantes et bien plus concrètes que ce à quoi le shônen manga a pu nous habituer.
Reste à voir désormais comment la mangaka va gérer son histoire, une fois l'effet de surprise passé aussi bien pour nous que pour son personnage principal qui va bien finir par se sentir de plus en plus à l'aise. Je ne m'inquiète pas trop sur la question, Arakawa nous ayant déjà largement démontré son talent de conteuse d'histoires sur le long cours, et attends donc avec impatience de pouvoir découvrir la suite des aventures de Yûgo au milieu des vaches...

Six tomes sont pour le moment parus au Japon, le volume 2 est quant à lui prévu en version française pour le 11 avril 2013.