Comme vous avez pu vous en rendre compte, pas beaucoup de mises à jour ces derniers temps. Appelons ça une poussée de flemmingite aiguë. Pas envie de rester devant un écran d'ordi en dehors du temps nécessaire pour le boulot, déjà conséquent évidemment. Pour occuper le reste de mes journées, j'ai alors plutôt envie de siestes, de farniente sur le canapé, de bouquinage loin des terres manga, de vautrage devant la TV, de bouffées d'air à l'ombre des arbres. Pas grand-chose à voir donc avec la tenue d'un site web.
C'est peut-être la période qui veut ça. Peut-être un simple ras-le-bol temporaire avant de replonger. Peut-être une motivation émoussée au fil des années, des heures passées devant l'écran sans forcément toujours savoir précisément pourquoi. Toujours est-il qu'il m'arrive même désormais de ne pas allumer le PC de la journée. Chose qui ne m'était pas venue à l'idée depuis... pfff... 12 ans ?
Je laisse donc couler pour le moment pour voir comment tout ça évolue, le temps de souffler un peu.

Mon nouveau joujou
Ça tombe bien car j'ai un nouveau joujou à tester.
Voilà quelques mois, je m'interrogeais sur l'intérêt d'une liseuse (pour ceux qui ne connaissent pas, je parle de cet appareil pour lire des ebooks, des livres numériques). Intérêt qui m'est apparu très clairement dernièrement quand je me suis retrouvée à devoir tenter de ranger les derniers bouquins achetés.
Plus de place.
Nulle part.
Je ne parle pas là de mangas, qui s'entassent déjà grossièrement en piles vacillantes sur chaque cm2 de mon bureau, mais de romans, d'essais, de BD que je ne sais plus où poser. Et là, bizarrement, l'idée d'une machine permettant le stockage de centaines de livres m'est apparue bien plus attirante. Il me fallait donc une liseuse. Mais laquelle ?

Amazon étant très efficace en marketing, la première idée qui m'est venue a été le Kindle. C'est bien simple, je ne pensais même pas qu'il existait d'autres options. J'ai quand même jeté un œil, histoire de ne pas regretter après coup. Je me suis alors retrouvée face à quatre choix : le Kindle d'Amazon, le Kobo de Fnac, le T1 de Sony et l'Odyssey de Bookeen. Ouch, moi qui ne suis pas douée pour choisir... Procédons par élimination.
Non, pas de Kindle : je n'aime pas le principe du format propriétaire et l'impossibilité de lire des epub, le format de base des ebooks. Ce qui veut dire qu'on ne peut acheter de quoi lire sur Kindle que sur Amazon. Certes, on peut convertir des epub au format Kindle avec un simple logiciel mais je trouve l'idée franchement agaçante et la méthode Amazon très révélatrice d'un état d'esprit pas franchement ouvert.

Mmh, non, pas de Kobo non plus. Je ne suis pas très pro-Fnac (pure subjectivité), leur boutique d'ebooks est réputée comme peu pratique (même si je ne m'en serais pas servie), il y a certains soucis sur quelques ebooks dérivés des epubs uniquement lisibles par le Kobo. De plus, je n'aime pas trop le design de cette liseuse, surtout son dos, et le peu de la navigation que j'ai pu tester en boutique n'a pas été concluant. Même s'il faut reconnaître que certains magasins n'ont honte de rien quand il s'agit de mettre des machines en test vu l'état déplorable dans lequel elles sont, ce qui ne facilite rien pour se rendre compte objectivement de leurs qualités techniques.

Le T1 de Sony restait une option passable même si je ne suis pas fan de son look très "carré" et du rebord brillant. Pas convaincue non plus par un test en boutique côté navigation même s'il a été sommaire et très limité. Pas de librairie Sony en version française, on ne semble pas beaucoup les intéresser. Mais ça restait quand même une possibilité si jamais...

Restait alors le Bookeen Odyssey qui a quand même pour avantage - du moins à mes yeux - d'être le fruit d'une société française qui a donc plutôt intérêt à se démener pour le marché de son propre pays, là où d'autres boîtes internationales ne chercheront peut-être pas forcément à se bouger pour un public aussi réduit. De plus, j'aimais plutôt bien son design et la navigation m'a semblé très intuitive contrairement aux autres produits où j'avais fini par appuyer un peu partout en espérant faire bouger quelque chose. Enfin, j'aime bien l'idée de ne pas oublier les librairies physiques - Bookeen est associée à Decitre (librairies de Rhône-Alpes), Cultura ou Virgin notamment - qui semble démontrer une réelle volonté de travailler avec les acteurs historiques du livre. De les accompagner dans l'ère numérique qui risque de broyer quelques boutiques.
Restait quand même quelques petits soucis, les premiers modèles ayant clairement rapporté de nombreux bugs avec l'USB ainsi que des soucis avec le bouton On/Off en glissière (comme la Nintendo DS mais en bien plus foireux). Coup de bol, une nouvelle version ayant apparemment réglé ces problèmes est sortie fin mai, encore fallait-il réussir à la trouver et ne pas se laisser refiler un vieux modèle. J'ai rapidement dû laisser tomber l'idée d'acheter en boutique - pas de choix et vendeurs totalement à l'ouest - et c'est finalement sur le net que j'ai fini par dénicher mon bonheur, reçu avant-hier (pour 129€).

N'ayant pas le Wifi chez moi, je ne risque pas d'utiliser la liseuse pour acheter directement des ebooks sur le net et dois donc me contenter de la prise USB pour connecter au PC et transférer mes dernières acquisitions avec un logiciel de gestion. Pour l'instant, j'en suis restée à du gratuit, mais il y a déjà de quoi faire pour commencer. Je n'ai jamais été une grande fan des auteurs classiques - Madame Bovary est un de mes très mauvais souvenirs de cours de français - mais j'ai déjà fait une petite sélection parmi les H.G. Wells, Lovecraft ou Edgar Allan Poe. 
Pas eu de souci pour transférer ça sur la bestiole et la lecture sur l'écran est un vrai plaisir, tant on a l'impression d'avoir devant les yeux une feuille de papier, pas trop blanche mais bien lisible (contrairement à un écran de tablette puisque les liseuses utilisent une encre électronique et un écran qui ne consomme pratiquement rien et repose les yeux). Un simple petit coup de doigt sur l'écran permet de tourner les pages, il y a même un dictionnaire intégré très pratique. Apparemment, pour prendre des notes, ce n'est pas le modèle le plus efficace mais je n'en prends jamais. L'écran est assez réactif, l'allumage est juste un peu long mais ce n'est pas bien méchant. On parle d'un mois d'autonomie de la batterie.

Certes, on ne trouve pas encore tout en ebook et pour ma part, je ne laisserai pas tomber non plus la lecture papier à laquelle je reste attachée : j'ai encore une bonne pile de romans à lire. Mais pour certains ouvrages, sans image, sans spécificité, la liseuse est un très bon accessoire complémentaire qui permet de lire sans avoir besoin de racheter des étagères ou de convoiter l'appart du voisin pour ranger ses dernières acquisitions.
Plus qu'à voir ce que ça donnera à l'usage, notamment quand je passerai à l'achat d'ebooks payants... C'est un peu dommage que certains titres soient plus chers en numérique qu'en version papier - un comble - et que beaucoup utilise le DRM, mais laissons le temps à ce marché encore balbutiant de trouver son modèle.