Alors qu'un robot spammeur germanophone s'éclate depuis quelques heures à inonder les commentaires de mes trois blogs, je tente de calmer mes envies de destruction à son encontre à l'aide d'un manga léger et joyeux...

Hakaiju volume 1Sur ce coup-là, on ne peut pas trop reprocher à une couverture de tromper sur la marchandise : vu la gueule de la bestiole qu'on découvre sur la jaquette du tome 1 d'Hakaiju, on sait déjà que ça va sacrément gicler. Et pas besoin d'attendre bien longtemps pour en être sûr puisque dès le premier chapitre, les amateurs de bidoche dégoulinante façon tartare sont servis.
L'histoire ? Ça va être rapide. Un lycée, des lycéens et parmi eux, Akira, en rivalité aussi bien sportive qu'amoureuse avec son ami d'enfance Eiji. Alors que l'occasion lui est enfin offerte de pouvoir l'affronter d'égal à égal, le jeune homme est mis K.-O. par une armoire lors d'un très violent séisme. Quand il se réveille, il lui faut environ deux minutes pour comprendre que sa vie va quelque peu changer : le lycée est envahi d'énormes monstres apparemment affamés et bien dotés par la nature pour croquer de l'humain facilement. La course à la survie peut commencer...

On connaissait déjà Shingo Honda avec Ping Pong Dash !! chez Doki-Doki. Et finalement l'auteur ne quitte pas complètement le registre sportif avec Hakaiju car ses personnages passent tout le volume à courir, courir, courir. Il faut dire qu'être poursuivi par de gigantesques bestioles adeptes du tranchage dans le vif a de quoi motiver même les plus plus récalcitrants à tout exercice physique.
Ne cherchons pas d'analyse psychologique des personnages ou de questionnement moral à la Parasite dans ce tome, les personnages ne sont là que de la viande en sursis cherchant juste à connaître quelques minutes de survie de plus, n'ayant pas la moindre idée de ce qui se passe, sans aucun endroit où se planquer, n'ayant de toute façon pas vraiment le temps de trouver d'où viennent leurs sympathiques visiteurs.
Difficile alors de savoir comment va tourner la suite, si ce ne sera qu'une course-poursuite sanglante et désespérée de quelques survivants paniqués ou si l'auteur va ajouter petit à petit un peu plus d'épaisseur et de consistance, en donnant à ses personnages la possibilité de se poser un peu pour réfléchir, comprendre et s'organiser. Parce que la panique pour la panique, ça risque de rapidement s’essouffler (sans mauvais jeu de mot par rapport au fait qu'ils courent beaucoup...).

Cinq tomes sont pour le moment parus au Japon chez l'éditeur Akita shoten. Le volume 2 est prévu en France chez Tonkam pour le 4 janvier 2012. Histoire de vous aider à digérer après les repas de fête...