Pas beaucoup de billets ce mois-ci - pas grand-chose à raconter... - mais je profite tout de même du changement de saison pour glisser quelques mots. Eh oui, aujourd'hui, 21 juin, on entre dans l'été même si on ne l'a pas attendu pour avoir déjà droit à une grosse dose de soleil.
Soleil qui n'est pas vraiment mon ami, comme le confirme mon joli teint que ne renierait pas un acteur de Twilight, faisant dire à certains "Ben t'es malade ? T'es toute pâle" non, c'est naturel, très cher, et ça me plaît bien comme ça, merci ! (Si ce billet se fait référencer par mon ami Google, il va y avoir de la déception chez des fans de la saga vampiresque quand ils vont tomber dessus pour rien).
Inutile donc de préciser que les séances de bronzette sur la plage, ce n'est pas mon truc, et que l'été n'est pas franchement ma saison préférée. Néanmoins, je ne suis pas rancunière et même si j'y ai pensé au dernier moment, c'est-à-dire ce matin en allumant le PC, j'ai mis le site et le blog aux couleurs de cet été qui démarre tout juste. Pas de jaune ensoleillé cette fois-ci, mais un bleu marin tout droit sorti de la série Amanchu ! histoire de vous permettre de vous rafraîchir un peu les doigts de pied si la chaleur se fait un peu trop pesante. J'espère que le changement vous plaira vu qu'il va vous accompagner durant ces trois prochains mois.

Bon, en dehors de ça, que dire (mais comment font donc ceux qui sortent un billet chaque jour ?)... Pas mal de boulot en ce moment, qui s'accumule couche par couche discrètement pour finalement donner un planning bien chargé. Je n'oublie pas le site pour autant car en dehors du changement d'habillage d'aujourd'hui, une nouvelle chronique devrait débarquer d'ici la fin de la semaine, une autre est écrite, une fiche également même si j'hésite pour cette dernière vu sa haute teneur en négativité :)
Japan Expo approche à grands pas même si je me demande si je ne vais pas me retrouver coincée devant l'entrée suite à quelques petits soucis dans la demande de mon badge presse. Ce serait tout de même ballot de se retrouver plantée dehors après s'être coltinée 500 bornes de TER, TGV et autres RER (si je ne me paume pas en route, ce qui est loin d'être gagné)... Je la sens très compliquée, cette édition !

Bon, je cherche comment terminer ce billet depuis ce matin, on va donc en rester là. Ah, au juste, pour les parisiens, j'ai cru comprendre que demain soir mercredi à 20h, au forum des images, il y avait une séance proposant des courts métrages du Festival d'Annecy 2011 et le programme est plutôt pas mal, à première vue. Avis aux amateurs !