Le Mangaverstival est terminé, je peux revenir à la simple lecture avec blog-chroniques à la clé. Au programe cette fois-ci, L'Arcane de l'aube de Rei Toma.
Kazé Manga continue d'explorer la voie shôjo en proposant une série nous évitant les éternelles mêmes amourettes de lycéens puisqu'il s'agit ici d'un shôjo fantastique, un genre pas si courant que ça finalement dans nos librairies. J'avoue avoir acheté ce premier volume uniquement pour avoir été scotchée par la couverture, sans même avoir lu le résumé ou feuilleté. Je sais, je suis faible et influençable...

Une île, deux pays. Au sud, le riche et verdoyant Belquat, au nord, le rude Senan. Deux pays en guerre incessante depuis 200 ans bien qu'ils suivent tous les deux une même règle : seules les personnes aux cheveux noirs peuvent accéder au pouvoir, les autres devant se contenter d'appartenir au peuple. Quant aux mi-humains mi-bêtes, ils n'ont droit qu'à un statut d'esclaves même si leurs capacités sont souvent bien supérieures à celles de ceux qui les oppriment.
Nakaba est une princesse de Senan et pour calmer les hostilités, elle a été offerte en mariage au prince cadet de Belquat, Caesar. Mais la chevelure rousse de la jeune femme a fait d'elle une paria aussi bien dans son propre pays que chez l'ennemi... Elle ne se doute pourtant pas qu'elle est l'unique héritière d'un peuple disparu doté d'un grand pouvoir...

Voilà donc un shôjo qui nous évite les sempiternels bancs d'école et nous fait entrer directement dans un mariage royal tout ce qu'il y a de plus arrangé, sans le moindre gramme d'amour. Caesar n'a que mépris pour cette princesse rousse et son laquais mi-homme mi-chien ; Nakaba n'a connu que tourments et menaces depuis qu'elle est princesse.
Mais cela ne fait pas d'elle une pauvre victime sans défense passant son temps à chouiner dans un monde si cruel : elle n'a aucun doute sur le fait que c'est la mort qui l'attend plus ou moins vite et n'a pas peur pour autant de s'imposer face à un protocole rigide et injuste, classant les gens à leur seule couleur de cheveux. Que ce soit à Senan ou à Belquat, son avenir est de toute façon plus qu'incertain ce qui lui a forgé un caractère plutôt solide même si elle connaît des faiblesses, des évanouissements qu'elle ne s'explique pas vraiment.
Caesar quant à lui pourrait n'être que le basique petit prince arrogant et cruel mais le jeune homme montre rapidement une envie de se défaire des intrigues du pouvoir, l'obligeant à une solitude pesante face à un entourage uniquement intéressé par le trône. Appartenant à la caste régnante par ses simples origines royales, il ne peut s'empêcher de s'interroger sur la justesse de telles règles : pourquoi être décrété supérieur à d'autres, avec pouvoir de vie et de mort, sans avoir besoin de prouver aucun mérite, aucune compétence ?
Mine de rien, ce nouveau couple royal qui se sait simples pantins servant quelque strétagies politiques et belliqueuses est plutôt bien assorti même s'ils vont devoir apprendre à se connaître et s'apprivoiser au delà des règles en cours dans leur monde.

Ce premier volume est en tout cas plutôt intrigant et bien rempli, ne perdant pas de temps sur des détails mais s'attachant à nous plonger dans un autre monde en nous développant un peu chaque personnage sans en faire des caisses. Le propos est plutôt bien amené, sachant en révéler un peu sans nous perdre tout en nous donnant envie d'en savoir plus. La narration est parfaitement claire et même si les quelques scènes d'action manquent un peu de vigueur et de dynamisme, cela ne gêne en rien puisque là n'est pas le propos principal. Les traits sont plutôt fins et élégants, pas toujours complètement maîtrisés mais cela donne une petite touche maladroite presque touchante.

Bref, voilà une nouvelle série qui parvient à donner envie de la suivre, sans esbrouffe ni prétention, avec des personnages intéressants, une ambiance plutôt prenante sachant éviter d'être lourde malgré l'avenir clairement pas super radieux de l'héroïne.
Six volumes signés Rei Toma sont pour le moment parus au Japon chez l'éditeur Shogakukan et le deuxième tome est prévu pour le 9 juin 2011 en France chez Kazé Manga.