Pas mal de mises à jour ces derniers temps sur Mangaverse. J'avais notamment beaucoup de retard sur les couvertures des versions françaises, retard désormais sans doute pas complètement comblé mais déjà pas mal rattrapé tout de même.
Niveau Mangathèque également, avec pour s'échauffer quelques blog-chroniques au gré des nouvelles séries qui démarrent et m'accrochent assez l'œil pour que je dépasse les vingt premières pages. Ce qui n'est pas forcément évident. Sans oublier bien sûr de nouvelles fiches et chroniques qui s'enchaînent assez régulièrement depuis quelques semaines. Ristorante Paradiso et Gente, Courage Nako !, Bitter Virgin... Et ce n'est pas fini puisque deux nouvelles chroniques arriveront d'ici quelques jours - je ne vais pas griller toutes mes cartouches trop vite... -, toutes deux concernant des séries terminées il y a peu.
Sans oublier une troisième série un peu plus longue cette fois, je croyais alors que je mettrais du temps pour en venir à bout. Typiquement le genre de mangas dont je pensais ne pas devoir dépasser un chapitre par jour pour éviter toute lasstitude ou fatigue visuelle vu le côté assez déjanté de l'ensemble... pour finalement me retrouver totalement scotchée de bout en bout, finissant tout en quatre jours à peine, incapable de lâcher les volumes quand l'histoire s'est véritablement mise en route et essuyant quasiment une 'tite larme une fois la dernière page tournée. Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant immergée dans un manga, qui aura évidemment droit à son coup de cœur, chose totalement imprévisible quand j'avais ouvert le premier volume, n'étant a priori pas fan du genre. Comme quoi, on ne peut pas tout prévoir et de très bonnes surprises parviennent à se glisser ici et là. Il ne va pas être facile de me lancer dans une autre lecture après ça...

Autre rubrique qui bouge un peu ces temps-ci après des mois, voire des années, d'immobilisme, celle des Mangaka, remise en route avec l'ajout de Natsume Ono, suivie de près par Aya Nakahara. Un autre mangaka s'ajoutera en même temps que sera mise en ligne la chronique d'un de ses titres.
Mais un auteur me résistait depuis des années. Je n'avais jusque là jamais trop eu le courage de me lancer dans sa bibliographie, visiblement trop tordue pour moi. Puis j'ai dernièrement décidé de m'y lancer tout de même, beaucoup de ses œuvres étant désormais disponibles en France ce qui facilite un peu le boulot de recherche. Il ne m'a finalement fallu qu'une grosse demi-journée de travail et un mal de tête conséquent pour réussir à en venir à bout : la fiche de Junji Ito est en ligne. Je me souviens il y a quelques années quand une pub de Mangaverse avait été faite sur le forum de Bulledair et qu'un habitué y avait écrit que ça n'avait pas d'intérêt puisque le mangaka spécialiste de l'horreur manquait à l'appel dans la rubrique concernée. Je ne sais pas pourquoi mais cette remarque, sans agressivité aucune, m'est toujours resté en tête et je m'étais juré d'y travailler un jour ou l'autre. C'est donc chose faite !
(L'anecdote ci-dessus donne-t-elle l'étrange impression que je suis un peu obsédée par mon site nuit et jour ? Non, non... Ce n'est pas non plus comme si j'y pensais le matin en me levant, comme si je travaillais dessus durant ma pause de midi en mangeant ou comme si je ne pouvais pas ouvrir le moindre manga sans forcément me demander d'office si j'allais en faire une fiche ou une chronique au lieu de simplement le lire sans me poser de question... Aïe... Au bout de près de dix ans de mises à jour, je crois que le cerveau est profondément atteint.)

Mine de rien, je suis plutôt contente de voir qu'après dix ans de lecture de ces "images dérisoires", je ne suis finalement toujours pas blasée et que je peux encore trouver mon bonheur en fouillant un peu et même être agréablement surprise quand je me laisse guider par ma curiosité plutôt que par mes a priori. Quitte à passer pour l'immature de service aux yeux des grands sérieux qui doivent bien s'emmerder s'ils ne cachent pas quelque part leur propre petit hobby prétendument régressif...