Eh bien, eh bien, que de relâchement... Voilà plus d'un mois que je n'ai rien ajouté sur ce blog. Il faut dire que septembre n'a pas été très sympa avec moi.
Cela avait pourtant bien commencé, avec un week-end familial très agréable, deux jours de vraies vacances comme je n'en avais pas connues depuis un bon moment, loin de tout PC, d'Internet... mais le cadeau que j'en ai ramené a quelque peu flingué le côté détente puisqu'il s'agissait de Madame Pharyngite carabinée, du genre à vous transformer la gorge en forges d'Héphaïstos tout en vous faisant cracher vos poumons toutes les cinq minutes pour le plus grand bonheur des voisins. Deux semaines de joie et de félicité sous médoc, ceux-ci dézingant les quelques milligrammes d'énergie qu'il pourrait malencontreusement rester après la rencontre avec le virus pot de colle.
Résultat, j'ai découvert le plaisir des siestes à répétition, super efficaces pour avancer dans le boulot qui lui se fout bien que vous soyez HS ou au top de la forme... J'ai cru comprendre que la grosse majorité des "grippes" dont on nous parle tant aujourd'hui n'était en fait que ces pharyngites, moins "dangereuses" mais pas vraiment plus amicales. J'espère tout de même bien éviter de me choper dans les semaines à venir le cadeau mexicain ou sa variante saisonnière. Je fais une malade épouvantable et insupportable, me sentant aux portes de la mort pour le moindre rhume...

Bref, tout ça pour dire que ce mois de rentrée, entre méga coups de pompe à roupiller devant la TV avec la boîte de mouchoirs à portée de main et le boulot à rattraper parce que, "bon, t'es mignonne, poupoule, mais t'as des factures à payer quand même", n'a pas vraiment fait la part belle au travail virtuel. Néanmoins, j'ai pu ajouter une nouvelle fiche la semaine dernière, une fiche qui attendait là depuis des mois d'ailleurs. Mais j'ai tout de même quelque peu perdu le rythme niveau lectures.
J'ai en effet eu l'idée saugrenue de me remettre aux romans policiers dernièrement, lectures chronophages au possible. N'ayant pas trouvé le Dennis Lehane que je voulais, je me suis rabattu sur les Kathy Reichs, classiques mais efficaces même si j'ai eu beaucoup de mal à accrocher sur les cinquantes premières pages, le temps de me prendre au jeu. Tout ça ne laisse pas beaucoup de place pour les mangas. Surtout que quand j'ai dix minutes à tuer, c'est plus simple de plonger dans un roman que dans un manga - oui, ça peut paraître paradoxal mais si c'est pour une fiche ou une chronique, j'ai envie d'avoir le temps de lire correctement sans devoir tout découper par tranche de dix pages par ci par là. Et le manga que je lis en ce moment est bien gros, bien épais et je n'avance pas bien vite, ne trouvant pas en semaine le temps de m'y plonger.
J'ai également eu en main plein de premiers volumes mais aucun ne m'a suffisamment accroché plus de vingt pages pour que j'en parle ici. Il faut dire que cette manie de sortir les deux premiers volumes en même temps ne m'arrange pas à ce niveau-là même si je comprends bien la logique des éditeurs...
J'ai tout de même lu le premier tome de Mathilde, la nouvelle série de Jenny, auteure de Pink Diary qui se lance là dans le classique format 48 pages couleurs sur un scénario d'Alexis Coridun. Une lecture classique mais plutôt sympathique avec de bien visibles influences manga au niveau des SD de l'héroïne, jeune adulte confrontée aux doutes et questionnements de son âge sur la route à choisir pour son avenir qu'elle imaginait moins terne qu'une banale vie de caissière de supermarché, elle qui se voyait grand écrivain... Divertissante lecture donc mais bien trop courte, quinze minutes à peine, 48 pages, c'est définitivement trop frustrant, à peine le temps de faire connaissance, de mettre les choses en place... et zou, de nouveau à attendre six mois au moins.

Tout de même, hier, après une mise à jour rapide du planning français - j'aime quand il n'y a que dix sorties ! - et japonais - j'ai enfin à peu près compris le fonctionnement du nouveau site de Shueisha, ils m'avaient tout changé, je n'y comprenais plus rien, ma technique de "Je clique partout parce que je pige pas un mot de japonais" n'étant alors pas d'une efficacité folle - je me suis lancée dans la traque des prochaines nouveautés éditeur par éditeur, sachant que j'avais pas mal de retard à ce niveau-là. Tout n'y est toujours pas mais il y a quand même bien moins de manques désormais. J'y ai passé l'après-midi mais ça valait le coup, ça me fera moins perdre de temps au moment des mises à jour du planning français, quand je me rends compte au dernier instant qu'il me manque quatre ou cinq titres... Ah tiens, je viens de voir que De la colère à l'éveil avait disparu du planning Akata...
J'ai très envie également de me remettre à la mise à jour de feu le kotatsu qui a gagné son blog perso fin août, j'ai plein de BD à chroniquer et un film d'animation à aller voir la semaine prochaine puisque j'ai eu la bêtise de le louper lors du dernier Festival d'Annecy.

Nous voici déjà en automne et j'en ai profité pour changer la déco du blog. Mine de rien, fin 2009 approche à grands pas, bientôt Halloween vite suivi de Noël. Ce sera mon premier mois de décembre sans poussée de stress quotidienne, n'ayant plus d'animation mangaversienne à gérer. Je pourrai en profiter pour travailler tranquillement et convenablement sur le Bilan Manga 2009 qui ne sortira alors, si rien ne vient troubler la fête, pas en février comme son prédécesseur mais clôturera l'année comme il se doit. Enfin, j'espère...