Quand j'étais au collège, autant dire que ça commence à dater, ma prof de français disait toujours que la capacité d'écrire se travaillait - je sais, dit comme ça, ça semble juste évident. Dans le sens où c'est en écrivant un peu chaque jour que les mécanismes se mettent en place. Les premiers écrits sont aussi difficiles à sortir qu'une poule tentant de pondre un Rubik's cube, les mots ne viennent pas, les phrases s'enchaînent n'importe comment, les idées partent dans tous les sens, bref la galère. Puis, au fil des jours, cela devient plus fluide, plus facile, plus évident, les mots glissent tout seuls et écrire devient un véritable plaisir, un défouloir jubilatoire... J'ai eu l'occasion de vérifier ça avec le site, justement. J'imagine que c'est également le cas de ceux et celles qui s'essaient au jeu du blog, non pas juste sur trois billets mais avec régularité, en essayant de transmettre quelque chose.
Ainsi, mes premières chroniques étaient difficiles à sortir mais à force d'écrire, les choses sont venues de plus en plus facilement, me rendant même de plus en plus dépendante du clavier. Pas de bol, ces derniers mois (ces dernières années ?), n'ayant plus suffisamment de temps à consacrer à tout ça, le petit côté magique de la choses est parti, la fluidité, la facilité à faire venir les mots s'est quelque peu estompée et se relancer dans des chroniques ou des fiches aujourd'hui redevient la galère d'il y a quelques années. Ca rame, ça ne sort pas, les phrases s'allogent sans ne plus rien vouloir dire, c'est totalement alambiqué et ça ne semble jamais réussir à retranscrire ce que je voulais faire passer (pas sûre que ça ait un jour réussi ça mais au moins, j'en avais l'impression :)). J'ai également remarqué que si cela faisait un moment que je ne m'étais pas plongée dans un bouquin (sans image, avec plein de mots sur plein de pages), mon vocabulaire restait atrocement limité alors qu'il suffisait de me remettre à lire un ou deux romans ou essais pour avoir l'impression de pouvoir enrichir un peu ma modeste prose... Evidemment, les choses sont mal faites et quand on perd l'habitude d'écrire, s'y remettre semble demander un tel effort que ça ne donne guère envie... Mais à côté de ça, il suffit de peu pour sentir le plaisir d'écrire revenir, juste un petit effort, quelques fiches, quelques mots... Sans compter qu'une grosse pause de quelques mois peut redonner un second souffle, notamment en évitant la lassitude de la routine lecture-écriture. Alors je tente.
Ainsi, nouvelle fiche aujourd'hui, histoire de fêter le printemps. Vous avez dû remarquer également le retour à des couleurs moins "Noëlleuses", même si j'aurais voulu voir plutôt du côté du vert mais sans rien trouver de vraiment convaincant (un peu la flemme de chercher, aussi...). Autre petite nouveauté de la journée, à retrouver dans le menu du site. Sisi, regardez bien la première colonne, "Univers Manga". Vous voyez ? Oui, plus de chroniques, plus de fiches, mais directement Mangathèque (j'en ai profité pour passer Magazines d'Actu à Univers). On en avait déjà parlé ici mais j'ai finalement sauté le pas et fusionné les deux pages en une seule. Sont donc réunis tous les mangas chroniqués et fichés, histoire de rendre les recherches des visiteurs plus simples : plus besoin de naviguer d'une page à une autre (bon, inconvénient, la page est plus longue à s'afficher...).
Mais cela ne veut pas dire que le principe même de la fiche et de la chronique disparaît. Il y a toujours une distinction entre les deux, toujours visibles sur la page d'accueil notamment. Ainsi Baby Pop a droit à sa fiche, et une autre fiche est en cours de préparation pour un autre titre. Sans compter un troisième que je viens de finir de lire et sur lequel j'aimerais bien pondre une chronique même si je ne suis pas bien sûre d'y arriver.
Histoire de reprendre un peu l'habitude d'écrire sans me foutre trop la pression, j'ai également envie de me servir de ces pages blogesques. Ainsi, quand il m'arrivera de recevoir ou d'acheter un premier tome, j'ai l'intention d'en tenter la lecture - voilà qui peut me permettre de mieux suivre l'actu, chose qui me faisait un peu défaut lors du dernier Bilan Manga - et s'il m'en vient l'envie, j'écrirai quelques mots sur celui-ci ici-même. Au départ, je pensais le faire sur tous les premiers volumes reçus ou achetés mais finalement, mieux vaut en rester à ceux qui me parlent vraiment. Ainsi, le premier volume de Love Berrish m'a bien fait comprendre qu'il est tout de même difficile parfois de se sentir concerné par une lecture qui ne nous correspond plus depuis des années. Et puis, je ne veux pas me sentir piégée dans des obligations qui rendraient la chose bien plus lourde qu'elle ne le devrait. Bref, cela reste une idée de futurs billets, histoire de ne pas s'enfermer dans une routine plus anxiogène que rassurante.
Au final, je ne sais toujours pas vraiment quoi faire de ce blog, voilà un outil pas évident à apprivoiser quand on est habitué à la tenue d'un site, finalement bien différent dans sa démarche. La présentation de ces pages était jusqu'à présent bien spartiate, j'ai un peu regardé la catégorisation des billets, mis un habillage plus sympa, quitte à écrire des tartines, autant les rendre aussi digestes que possibles visuellement parlant...
Bref, le printemps est là...