Les humeurs de Mangaverse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 6 avril 2013

Mangaverse baisse le rideau !

On ferme !
Nous y voilà. Comme annoncé depuis quelques jours sur ce blog et FB, après des mois de réflexion, j'ai décidé d'en terminer avec Mangaverse.
Qu'on ne s'affole pas, le site va rester en ligne. Le contenu sera parfaitement accessible, les chroniques, les bilans, les fiches mangaka, les couvertures, etc. Simplement, il n'y aura plus de mises à jour. Les plannings, français, japonais et coréens, ne bougeront plus (enfin pour les plannings VO, je ne m'interdis pas d'y refaire un tour de temps à autre pour rajouter une ou deux couvertures). Ce sera indiqué sur chaque page concernée pour que ceux qui y arrivent directement soient tenus au courant.
Il n'y aura plus de billet sur ce blog, ni dans le Salon des Curiosités. Le live, lui, sera toujours utilisé lors des festivals que je suivrai. Le forum continuera comme avant, sans souci. Des liens vers ces deux entités seront d'ailleurs disponibles sur le nouveau site.

Oui, parce qu'il y a un nouveau site. Je sais par avance qu'il n'intéressera pas une bonne partie des habitués de Mangaverse. En effet, il ne sera tourné que vers l'écrit, le contenu personnel. Billets d'humeur, chroniques de mangas (toujours, bien sûr), de BD, de comics, de films d'animation, de romans... Prenez ça comme un mélange entre ce blog et le Salon des Curiosités. Mon but ? Revenir au plus simple, au plaisir de la découverte, de la lecture, du partage. C'est pour ça que j'avais créé Mangaverse, sans deviner comment il allait évoluer ensuite. Je ne regrette rien, bien évidemment, il a évolué comme moi, au fil de mes idées, de mes envies... Simplement, aujourd'hui, il ne me correspond plus et le tenir est devenu une corvée. Prendre des heures pour mettre à jour des plannings, ajouter des couvertures, sans rien pouvoir faire d'autre par manque de temps est devenu intenable. Je préfère donc accepter les choses et avancer.

Je ne vous promets évidemment rien. Peut-être l'exercice tournera-t-il court. Peut-être comprendrai-je que je n'ai plus rien à dire, que je serais mieux en simple observatrice du net, que tout ça ne me concerne plus. Je ne sais pas. Si douze ans de Mangaverse m'ont bien appris quelque chose, c'est qu'on ne peut pas deviner comment les choses, aussi virtuelles soient-elles, vont tourner.

Alors nous y voilà. À ceux qui souhaitent malgré tout me suivre, rendez-vous sur AfterMangaverse.net.
À ceux qui ne se sentent pas concernés et préfèrent changer de chemin, pas de problème. Bonne route et amusez-vous bien.

vendredi 29 mars 2013

Les affres du webmaster

batw.jpg
En mai 2001, j'ai créé Mangaverse. J'étais à l'époque salariée depuis quelques années et dire que je ne m'épanouissais pas trop dans mon travail est un doux euphémisme. J'avais besoin de quelque chose pour me faire tenir moralement à flot, me donner la possibilité de m'investir dans quelque chose qui me parlait. Sans compter que, n'ayant pas trop l'habitude d'exprimer ouvertement mon avis, je me disais que prendre la peine de l'écrire, de mettre des mots dessus et de balancer tout ça sur le net, cela pouvait m'aider à avancer.
Je n'ai pas été déçue. L'expérience a été étonnante, imprévue, enrichissante au possible, pleine de jolies rencontres, de belles découvertes, poussant constamment à la réflexion tant sur le fond que sur la forme. Tout est allé beaucoup, beaucoup plus loin que tout ce que je pouvais imaginer. Mangaverse fait depuis partie de chaque instant de ma vie (ça peut paraître exagérer dit comme ça mais... non).
Mais voilà, douze ans après, j'ai évidemment changé. Changé de travail, évolué dans ma mentalité, mes centres d'intérêt. Et ne nous le cachons pas, j'ai même vieilli...

Stop, stop, stop... Je vous vois venir, vous vous dites "voilà, elle va ENCORE nous refaire le coup de "je vais fermer le site"" (oui, il paraît que je radote... La vieillesse...). Je ne peux pas complètement nier que l'idée de ce billet est parti de là, mes followers sur FB ont pu le voir. Néanmoins c'est plus complexe que ça...
Depuis quelques mois déjà, je suis très insatisfaite de ce que je fais sur le site. Je manque cruellement de temps, déjà, et j'espère un peu que ça ne va pas changer, puisque ça veut dire que j'ai du boulot. Et puis, c'est vrai, j'en ai un peu marre. Marre de devoir grignoter du temps par ci par là pour ces plannings, pour ces mises à jour hebdomadaires obligatoires - un planning pas à jour, ça ne sert à rien - qui me bouffent quand même pas mal d'énergie pour tenir la cadence (surtout que c'est particulièrement rébarbatif). Je me prends déjà le chou côté pro pour réussir à faire tenir tout ce que j'ai à faire dans un planning qui me laisse le temps de manger et dormir, je ne peux plus jouer à ça aussi pour le site.

De plus, je suis HYPER frustrée de ne pas pouvoir travailler sur ce qui compte le plus pour moi, à savoir le contenu, les chroniques, même si ce n'est pas ce qui fait venir le plus de visiteurs (même si la fréquentation du site n'est heureusement pas mon moteur sinon on serait mal...). Pouvoir prendre le temps et le plaisir de me poser avec un bouquin, une BD, un comic, un manga, lire, apprécier, réfléchir, écrire si jamais, partager. Un truc simple, brut, sans prétention, sans fioriture. Un truc peut-être très égoïste ou nombriliste en soi, une manière de gueuler "coucou j'existe" comme si son avis sur un bouquin, un film avait un quelconque intérêt. Mais bon, c'est un peu ça le net...
Mais non, là je me prends juste le chou pour trouver une heure ou deux (ou cinq, selon les semaines) pour le planning français de la semaine, sans parler du japonais, éternel recommencement genre mythe de Sisyphe. Même pas le temps de mettre à jour les prochaines sorties, les nouveaux titres annoncés. Dont je dois reconnaître que je me fous pas mal désormais. C'est aussi ça le souci. M'intéresser à ce qui n'est pas encore sorti, je ne peux plus, ça m'indiffère au plus haut point. Je m'y intéresserai quand le jour de la sortie sera venu et qu'il y aura du concret à regarder. L'horizon est trop vaste pour que je garde l'œil rivé dans la lunette à fixer un petit point dans le futur en loupant tout le reste.

Bon et tout ça pour quoi ? Je ne sais pas exactement. En 2003, j'avais déjà bouleversé le site, pareil en 2009. Peut-être 2013 verra-t-elle également un gros changement... Un gros changement qui ne verrait rester que la partie chroniques, avec en archives les bilans manga, tout en gardant le live (le forum n'est pas concerné, il est totalement indépendant). Plus de plannings, plus de couvertures, plus de mangaka.
Plus de visiteurs ? Peut-être aussi, vu les réponses que j'ai pu lire sur FB :) Juste du texte (et quelques images quand même, on n'est pas des sauvages du verbe). Des chroniques mangas, ou autres BD/livres/films, des humeurs, des infos commentées si besoin est. Un truc multiple sans définition précise, sans limite imposée. Un blog façon webzine perso (certains n'aiment pas les blogs mais en terme de simplicité de mise en ligne, on ne fait pas mieux et si on veut pouvoir se concentrer sur le fond, la forme doit être simple et efficace).

Bon, dit comme ça, on a l'impression que j'essaie de réinventer l'eau tiède, un truc qui existe déjà par millions sur le net. Tout à fait. Mais c'est bien déjà le cas de Mangaverse, non ? Ce qui compte, c'est son contenu, pas l'étiquette qu'on lui donne, la case dans laquelle on le range. Après tout, je me dis que ce qui fait qu'on continue de rester fidèle à un site quel qu'il soit, ce n'est pas sa forme, s'il est super original, mais ce qu'il a à dire.
La question sera alors : est-ce que moi, j'ai encore quelque chose à dire ? Ou est-ce que le fait d'abandonner la forme actuelle de Mangaverse, qui est fondamentalement la même depuis 12 ans, révélera juste un gros vide ? Si je n'ai plus les rubriques purement factuelles comme les plannings ou les couvertures sur lesquelles m'appuyer, l'écrit suffira-t-il à faire exister le site ? Suis-je arrivée à la limite du site sous sa forme actuelle ou à ma propre limite ? Papaye ou mangue ?

Bien évidemment, votre avis sur la question me serait fort utile : un site, c'est un webmaster et des visiteurs.

lundi 21 mai 2012

Et une année de plus !

scrat01.jpg
Pas de billet hors blog-chroniques depuis le 11 mars dernier. J'ai bien appliqué l'adage "Si tu n'as rien à dire, ben tais-toi !". Bon, pas grand-chose de plus à raconter aujourd'hui mais tout de même, il faut bien écrire de temps à autre... 

Mangaverse a ce mois-ci 11 ans mais je ne vais pas repartir là-dessus. L'ennui avec les anniversaires, c'est que ça revient chaque année et qu'on radote vite... La page FB du site a elle pile un an aujourd'hui, avec un succès disons limité. Il faut dire aussi que je ne peux pas trop me résoudre à aller faire de la pub ici et là, à m'incruster sur les pages des éditeurs pour signaler une dernière chronique ou un truc du même genre (eh ouais, le net n'empêche ni la timidité ni l'inhibition). Je ne sais pas me vendre, en tout cas ne suis pas à l'aise avec les méthodes à employer pour ça, il faut en assumer les conséquences derrière.
Le site garde en tout cas son petit rythme de croisière, mise à jour hebdomadaire des deux plannings avec son lot de nouvelles couvertures japonaises, et j'essaie toujours d'ajouter au moins un article chaque semaine, que ce soit dans la Mangathèque ou dans le Salon des Curiosités. Même si là, je commence à arriver au fond de ma réserve de nouvelles chroniques/fiches. Il devrait quand même y avoir une nouvelle BD chroniquée d'ici quelques jours.
J'avais également envie de faire des cartes de visite pour le site mais vu qu'en fait, ça ne me servirait à rien, on oublie...
(C'est fou la quantité d'envies purement consuméristes totalement inutiles qu'on peut avoir...)

En dehors de ça... en fait, pas grand-chose. Mon quotidien se résume principalement à bosser, surfer, bouquiner et mater documentaires et séries TV (quotidien donc très rude, vous l'imaginez bien...), ce n'est pas vraiment avec ça qu'on remplit des billets de blog.
Reste quand même le Festival d'Animation d'Annecy qui approche, début juin, ma petite semaine "plein les mirettes". Je peux d'autant plus en profiter que je ne vais pas à Japan Expo cette fois-ci, aussi bien pour des raisons de finance que d'organisation personnelle un brin foireuses.
Le programme du Festival d'Annecy est en tout cas cette année assez chargé en animation asiatique et je compte bien voir quelques longs métrages comme Asura de Keiichi Sato, A Letter to Momo de Hiroyuki Okiura ou Voyage vers Agharta de Makoto Shinkai. Même si leur sale manie de proposer les principales séances en VOSTA n'aide pas beaucoup...
Dommage également que l'extrait prévu du dernier film de Mamoru Hosoda ne soit diffusé qu'en soirée juste avant la projection gratuite de La traversée du temps. Quand je serai chez moi en train de boucler le compte-rendu quotidien. On ne peut pas tout voir...
J'éviterai par contre soigneusement le film roumano-polonais sur un homme injustement condamné qui meurt de sa grève de la faim en prison, je le sens moyen... Déjà que je vais tenter dès ma première séance un film coréen a priori pas super attrayant ("Eun-sil, déficiente intellectuelle, meurt en laissant son bébé orphelin.", ahahah)...
(Sinon, l'image d'illustration, c'est pour l'expo consacrée à Ice Age durant le Festival, et pas pour vous pousser à acheter une nouvelle bagnole... Et puis la tronche "lapin dans la lumière des phares - à tous les coups, il va m'arriver une merde", ça me parle...).

Il me reste une semaine pour boucler mon programme, en espérant avoir d'ici là les quelques infos qui me manquent pour finaliser. En plein boom des tablettes tactiles et autres gadgets sortis tout droit d'un épisode des Experts, je m'échine à utiliser cahier et papiers découpés pour faire mon planning selon les horaires et les possibilités, en tentant de garder un équilibre entre les différents types de séances et les salles.
C'est d'ailleurs le seul moment dans l'année où je pourrais regretter de ne pas avoir de smartphone pour surfer, twitter ou envoyer des photos facilement mais claquer des centaines d'euros et un abonnement souvent onéreux pour un gadget vaguement utile juste une semaine dans l'année, ça me paraît quelque peu excessif... J'en reste donc avec mon téléphone qui ne sait que téléphoner et mon abonnement à 2€/mois.

D'ici là... J'aimerais bien aller voir I wish de Kore-Eda Hirokazu dans le seul cinéma du coin qui le propose mais à des horaires pas super pratiques, ce n'est donc pas gagné. Le dernier Garbage est bien sympathique, ce serait peut-être enfin l'occasion de tester l'achat de MP3... J'ai deux DVD de Makoto Shinkai à regarder avant début juin, avec peut-être quelques chroniques Curiosités à la clé. Et pas mal de boulot à finir avant le Festival, histoire de pouvoir passer une semaine avec l'esprit plus tranquille. 

Et sinon, vous, ça va comment ?

mardi 6 mars 2012

Un brin de changement pour le printemps

printemps12.jpg
Le printemps se rapproche et avec lui, une envie de changement et de renouvellement. Comme à chaque passage de saison, le site va avoir droit à un nouvel habillage et quitter son bleu hivernal. J'avais idée d'utiliser la couverture du volume 9 de Complément affectif mais impossible de rendre comme je le voyais, je m'en sers donc pour illustrer ce billet.
Monsieur Facebook a quant à lui décidé, sans même que je lui demande, de prévoir du mouvement même si sur ce coup-là, je m'en serais bien passée. Si la présentation actuelle n'était déjà pas vraiment intuitive ni lisible, la nouvelle version "Timeline", imposée fin mars, n'arrange pas vraiment les choses. Dire que j'avais déjà du mal à cerner comment tout ça marchait...

Autre changement, volontaire celui-là, depuis quelques jours du côté du blog des Curiosités. J'ai mis en place un nouveau thème qui me semble permettre une meilleure visibilité des différents billets. Tout n'est sans doute pas au point - pas évident d'adapter un thème à son utilisation propre, surtout que le codage Dotclear ne m'est pas franchement familier - mais l'ensemble rend plutôt bien, le côté magazine étant assez adapté à ce genre de blog. Pour inaugurer ça, hop, nouveau billet consacré à Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle.

À la base, l'idée était plutôt de trouver un nouveau thème pour le blog des humeurs, pour pallier à quelques petits manques constatés au fil des mois sur le thème classique. J'en ai finalement déniché un nouveau qui devrait être mis en place pour le printemps. Rien de révolutionnaire a priori, quelque chose qui restera simple et sobre et m'évitera juste de devoir me creuser la tête à trouver une image super large pour l'habillage. Déjà que je rame là-dessus avec le site...

Quelques petits changements sans réelle importance, ne touchant que la forme et pas le fond, mais qui me donnent envie d'alimenter un peu plus souvent le blog des Curiosités notamment - ça tient à peu de choses, la motivation. Mais tout ça ne change rien au fait que ça demande pas mal de temps, une denrée qui a plutôt tendance à se raréfier à force de se rajouter des occupations, forcément.
C'est d'ailleurs en partie pour ça que j'ai renoncé à organiser une onzième édition du Mangaverstival cette année comme vous pouviez vous en douter puisque j'aurais déjà dû en parler début février pour constituer le Jury. Je ne sais pas si l’évènement reviendra par la suite mais pour l'instant, je lâche du lest. Les concours de popularité de séries ne m'intéressent vraiment plus et les amateurs de ce genre de festivités ont déjà de quoi faire sur le net. Au fil des éditions, j'ai bien fini par me rendre compte que vouloir allier votes et curiosité était difficile puisqu'on ne votera que pour quelque chose qu'on connaît - donc seules les séries les plus vendues sortiront du lot, évidemment - et qu'ajouter un côté découverte à côté, comme avec les MEA l'année dernière, demandait une énergie considérable pour un retour très limité.
Plutôt que de me donner des migraines avec ça, je préfère laisser de côté et faire travailler ma curiosité en alimentant le site et les blogs, ayant toujours plein de titres à découvrir, sans aucune attente ou ambition derrière. Pas besoin de se rajouter des boulets aux pieds volontairement, j'ai déjà quantité de choses qui occupent mes journées, je ne sais décidément pas comment font les gens avec une vie sociale :) .

dimanche 4 décembre 2011

La dernière ligne droite de 2011...

Ah, décembre... L'hiver qui s'installe, les jours qui continuent de raccourcir, augmentant ainsi la sinistrose ambiante - ne plus regarder les JT, ne plus regarder les JT, ne plus regarder les JT... -, les décorations qui commencent à scintiller dans les rues, les marchés de Noël et leurs marchandises plus ou moins artisanales (made in RPC ?) qui s'installent un peu partout, les magasins qui grouillent de gens désespérés à la recherche du cadeau idéal "Finalement, chérie, un chèque-cadeau c'est bien aussi, non ?"...
Y a pas à dire, le bel esprit de Noël, une fois qu'on a dépassé 12 ans, devient quand même un peu plus difficile à ressentir :)
Non non, je ne joue pas ma blasée, juste que ce fossé entre le côté féérique qu'on essaie artificiellement de faire revivre durant cette période et le consumérisme effréné qui en découle désormais a de quoi rendre un peu cynique.

Pour ma part, décembre reste un mois assez épuisant nerveusement. D'un côté, après plusieurs semaines déjà bien chargées, le boulot ne se calme pas spécialement, fêtes ou pas - vu l'ambiance sur le marché du travail actuellement, je ne m'en plains pas spécialement, hein !
De l'autre, le site doit être maintenu à jour - heureusement qu'il n'y a plus de sorties à partir de mi-décembre - et j'ai le Bilan Manga à faire avant la fin du mois, sachant qu'il me prend facilement plus d'une semaine pratiquement à temps plein. J'ai d'ailleurs commencé à collecter les données et à réfléchir à comment gérer tout ça.

Ma pile de décembre...
Et puis, j'ai plein de titres à découvrir, je me suis par exemple préparé une pile de séries complètes à lire d'ici début janvier, une pile pas trop élevée pour éviter de me démotiver :) (voir photo ci-dessus...). Ma totale d'Inio Asano n'avance pas vu que je dois relire le premier tome d'Un monde formidable avant d'attaquer le second, n'en ayant plus aucun souvenir ce qui peut s'avérer gênant ensuite pour l'écriture d'une chronique, surtout avec un recueil. Voilà en tout cas un auteur qui excelle dans l'exercice pourtant difficile de la nouvelle, ce n'est pas si courant...

Ouch, j'ai l'air de me plaindre, là, non ? Parce qu'en fait, pas du tout, juste que j'ai une sérieuse tendance à la noyade dans un verre d'eau dès que je dois courir plusieurs marathons en même temps. Je suis pourtant plutôt organisée et tout se passe souvent sans problème mais si je n'ai pas de vue globale parfaite dans la tête, j'angoisse. Un peu de fatigue et de stress, donc, et l'ensemble ne fait pas bon ménage. Je ne voudrais pas commencer 2012 en tant que loque asthénique, ça fait mauvaise impression pour un début d'année.

Bon, et à part ça... Comme promis, après la reprise de la rubrique Prochains titres, je me suis attaqué au planning français (enfin, disons plutôt que j'ai chargé ma spécialiste en développement de coder mes demandes un rien contradictoires...). Exit donc le planning par date et le planning par éditeur, il n'y en a maintenant plus qu'un, regroupant toujours les mêmes informations mais avec des filtres vous permettant des sélections selon vos besoins.
Soit vous voulez savoir où en est une série précise et vous avez une liste par ordre alphabétique (certes longue, mais il suffit de taper les premières lettres du titre pour y arriver aussitôt), soit vous voulez voir par mois, par éditeur, par type (trois critères que vous pouvez combiner, genre ne voir que les mangas d'Ankama prévus en janvier 2012) ou même ne voir que les nouvelles licences qui vont débuter dans les mois à venir (n'hésitez d'ailleurs pas à cliquer sur pour avoir plus d'infos sur le titre). J'espère que ces changements ne vous feront pas fuir et que cela vous aidera à mieux vous y retrouver dans la quantité de sorties actuelles.
Régulièrement, j'essaie de faire évoluer le site pour le rendre plus pratique et fonctionnel, au fil de mes idées et de vos remarques, n'hésitez donc pas.

Et comme d'habitude, je ne sais pas comment terminer mes billets donc on va en rester simplement là...

- page 1 de 6